Les villes où acheter en France

Dans son palmarès 2020, l’association des villes et villages où il fait bon vivre consacre les villes d’Annecy, de Bayonne et de la Rochelle dans la catégorie des communes de plus de 2000 habitants. Le trio de tête est suivi par Angers, Le Mans, Nice, Avignon et Bordeaux en septième position. Un classement qu’il peut être intéressant de croiser avec celui des villes où il est judicieux d’acheter en France, pour réaliser un investissement locatif. Car dans ce domaine, l’emplacement est primordial.

Au Nord, Lille, une ville très européenne

Malgré le durcissement des conditions d’octroi des crédits immobiliers, suite aux recommandations du HCSF et à la crise sanitaire, les taux bas permettent d’obtenir un financement toujours très avantageux. Car pour se constituer un patrimoine et percevoir des revenus complémentaire, l’investissement dans la pierre fait toujours office de valeur refuge pour de nombreux ménages. Réaliser un investissement locatif en finançant tout ou partie de son opération grâce à un prêt à l’habitat permet donc à coup sûr de réaliser un placement rentable. Encore faut-il bien choisir la zone géographique.

Tout au Nord, Lille et ses 232 787 habitants en 2017 est appréciée pour son dynamisme. Ville étudiante par excellence, la capitale des Hauts-de-France se situe à une heure de train environ de Paris, mais aussi de Bruxelles. Elle permet également de rejoindre facilement Londres. Un avantage, notamment pour les actifs amenés à se déplacer fréquemment en Europe, qui a fait grimper les prix de +28,8 % en 10 ans. Un appartement s’affiche désormais à 3 224 €/m² contre 2 683 €/m² pour une maison. Malgré tout, Lille est sans conteste une ville où investir en France. Ses prix restent très attractifs comparés à ceux de la proche région parisienne. Et quand on sait que près de 3 Lillois sur 4 sont locataires, on comprend mieux l’intérêt d’investir dans l’immobilier locatif à Lille, pourquoi pas grâce au dispositif Pinel.

Au Nord-ouest, Nantes, Rennes et Angers toujours sur le podium

Au fil des ans, le succès de Nantes en tant que ville où acheter en France ne se dément pas. Il faut dire que la ville aux 309 346 habitants, bouillonne de projets. Située à 45 minutes des premières plages océanes et à 1h30 de l’île de Noirmoutier, il fait bon vivre dans la cité des ducs qui a obtenu le label Capitale Verte Européenne en 2013, après Stockholm, Hambourg et Vitoria-Gasteiz. Un succès qui a occasionné une hausse importante des prix du foncier de +48,5 % en 10 ans. Les investisseurs immobiliers attachés au patrimoine historique et à l’ancien apprécieront toutefois le charme de l’hyper centre nantais où le dispositif Malraux peut être sollicité. Aux abords de la ville, son expansion est favorable aux investissements en Pinel et aux achats en VEFA.

Plus au nord, Rennes et ses 216 815 habitants a elle aussi la cote. Pour preuve, des prix de l’immobilier qui ont bondi de +55,6 % en 10 ans. Comme Nantes, la préfecture de la région Bretagne se retrouve souvent en tête des différents classements qui mettent en avant la qualité de vie des villes ou leur dynamisme économique. Rennes voit émerger de nombreux projets comme EuroRennes, véritable quartier d’affaires, qui va permettre la création de plusieurs milliers de bureaux et de logements neufs autour de sa gare SNCF. Les investisseurs apprécieront le charme de ses ruelles historiques et le développement de sa périphérie. Ville étudiante, Rennes est particulièrement adaptée aux locations meublées, de quoi bénéficier des avantages fiscaux du statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP).

Avec ses 228 550 habitants en 2017, Angers est la ville qui monte. Appréciée des Angevins pour sa douceur de vivre, la cité médiévale est également prisée des étudiants qui représentent près de 20 % de sa population. Les investisseurs locatifs n’auront donc pas à se soucier de la vacance locative. D’autant plus qu’Angers se situe à deux heures environ de Paris et attire chaque année davantage d’entreprises qui souhaitent s’y installer. Notons que, bien qu’en hausse de +29,6 % en 10 ans, les prix de l’immobilier angevin restent très attractifs avec 2 463 €/m² en moyenne pour un appartement et 2 521 €/m² pour une maison.

À l’Ouest, Bordeaux et Toulouse, des valeurs sures

Non loin des vignes, de l’océan Atlantique et des montagnes pyrénéennes, Bordeaux est également à deux heures de train de Paris depuis l’arrivée de la LGV. Autant d’atouts qui lui ont valu le statut de ville préférée des Français à plusieurs reprises et un classement au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO en 2007. Si ce succès n’a pas été sans conséquence sur le prix de l’immobilier dans la capitale Girondine avec une hausse de +65,6 % en 10 ans, force est de constater que de belles opérations immobilières sont toujours possibles. L’expansion de la métropole bordelaise et des 28 communes qui la constitue, permet par exemple d’investir en Pinel ou en Censi-Bouvard dans le cadre d’une stratégie de défiscalisation.

Plus à l’Est, en Occitanie, Toulouse, la capitale de l’aéronautique et du spatial à l’échelle européenne a vu arriver près de 60 000 nouveaux habitants en 10 ans. Un intérêt porté par de nombreux projets d’aménagement urbain, mais également par un dynamisme économique, culturel et étudiant. Malgré tous ses points forts, la ville rose peut se targuer de conserver des prix de l’immobilier relativement abordables pour une ville de 471 941 habitants. Il faut débourser 3 366 €/m² en moyenne pour un appartement et 3 773 €/m² pour une maison.

À l’Est, Lyon, Clermont-Ferrand et Strasbourg

Lyon, et Clermont-Ferrand pour la partie sud, et Strasbourg pour la partie Nord, complètent ce classement des villes où acheter en France. Située aux portes de la Suisse et de l’Italie, la ville des Lumières est un pôle économique et stratégique de portée internationale. Avec 516 092 habitants en 2017 dont près de 150 000 étudiants, Lyon est une place de choix pour réaliser un investissement locatif dans le charme du centre historique ou grâce à un achat dans le neuf.

À moins de deux heures de route, en repartant vers l’Ouest, Clermont-Ferrand offre également de nombreux atouts. Avec une partie de son centre-ville inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO et une vue privilégiée sur les volcans d’Auvergne, Clermont, connue pour abriter le siège de l’entreprise Michelin est également une ville étudiante.

Enfin, située à la frontière entre la France et l’Allemagne, Strasbourg est elle aussi une ville de choix pour investir dans l’immobilier locatif. Depuis 10 ans, le prix du foncier y évolue de manière constante. Les Strasbourgeois bénéficient malgré tout d’un pouvoir d’achat immobilier moyen intéressant estimé à 91 m² en 2019 contre 68 m² en 2008. L’ensemble de la ville est protégé par le classement au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO.